"... quoiqu'il en soit, je ne peux renoncer à mes rêves, ce serait pour moi mourir un peu. Il faudra du temps et de la persévérance, quoi de plus bateau que la métaphore de la montagne: le sentier est ardu et escarpé, l'ascension lente et difficile: si tu me retiens lorsque je chancelle, si tu guides mes pas lorsque je n'y vois pas, si tu me sers de corde de rappel, je m'accrocherai. Je trébucherai sans aucun doute, je n'ai jamais vraiment eu le sens de l'équilibre, je m'égratignerai à la vie, peut-être même quelques foulures, mais j'y parviendrai; au final, tous ces bleus et ces cicatrices n'en rendront que l'horizon au sommet plus beau..."

4 Avril 2010