Aujourd'hui, ils avaient rendez-vous à la PMI. Deux vaccins d'effectués, Gabriel a à peine râlé et un bilan satisfaisant. Dans une semaine, Gabriel aura un an. Ëlle ne sait pas ce qu'ëlle va lui offrir, ëlle voudrait marquer le coup, pour ce petit bonhomme si agréable à vivre. Elle a bien vu une chouette voiture de course rouge, un vrai bolide rutilant, sur lequel on pourrait pousser Gabriel avant qu'il ne découvre qu'il peut se mouvoir de lui même (que ses pieds touchent le sol), mais c'est un investissement, puis le bolide prend un peu de place. Ëlle va y réfléchir, ëlle a encore une semaine, puis ëlle ne sait pas où ni quand ils fêteront ce tout premier anniversaire. Ëlle voudrait lui faire un beau et bon gâteau, et garder dans sa boîte à souvenir la première bougie qui, à défaut d'être soufflée par le petit garçon, aura capté son attention.

En ce moment, les traits de bébé s'estompent et les traits de petit garçon s'esquissent. Gabriel passe ses journées debout. Quand il le peut, il commence à planifier des parcours, et ses petites mains lâchent parfois les meubles qui lui servent à avancer. Pour le moment, il reste une ou deux secondes sans appui, puis finit sur ses fesses. Gabriel est devenu un pro de la chute, amortie par sa couche. D'ailleurs, ëlle aimerait bien savoir tomber avec autant d'aplomb. La semaine dernière a été riche en évolutions, Gabriel veut faire danser ses mains sur "Ainsi font", sans arriver, une fois les mains en position, à les faire tourner comme il le voudrait, et ils ont découvert ensemble aussi que le petit garçon comprenait l'ordre "donne", et Gabriel se plie aimablement à cet exercice. Il grimpe aussi dès qu'il le peut, sur tout ce qui lui permet de prendre un peu de hauteur en attendant de partir à l'assaut du canapé qui est encore trop haut pour lui.

Ëlle est  fière de son petit, et chaque compliment ou sourire que Gabriel provoque auprès d'inconnus lui met du baume au coeur. Ëlle voudrait crier au monde à quel point cet enfant est charmant et qu'il est facile à vivre, à quel point ëlle l'aime et est heureuse de vivre à ses côtés. Chaque jour un peu plus, ëlle se plaît à voir son petit grandir, ëlle admire et aime plus que tout son petit d'Homme.

PA110887