Bien des jours que ce petit blog tout neuf attend son premier billet...

Ëlle pensait que parler d'ëlle à la 3ème personne serait aisé, mais, devant cette "page blanche", la tâche ne lui semble plus si facile que ça. Sa vie a été un peu mouvementée ces derniers temps, mais le temps de l'apaisement semble venu, et ëlle commence à regarder sa nouvelle vie d'un autre oeil, tout compte fait, tout celà lui semble évident: la vie n'est pas un long fleuve tranquille, ëlle n'en avait jamais douté, ëlle avait juste cru pouvoir contrer l'hérédité familiale, lui faire un pied de nez, il n'en était pas encore temps, à présent, peut-être que...

Comme ëlle le disait en tirant sa révérence, le meilleur reste à venir, et de ça, ëlle n'en doute absolument pas.
Ëlle porte la vie en son sein, et pour ëlle, il n'y a pas de plus douce promesse au monde. Chaque jour la rapproche de cette rencontre, encore un peu moins de 4 mois, et assurémment, ëlle écrira une nouvelle histoire. Ëlle goûte au bonheur, juste du bout des lèvres pour le moment, encore un peu peureuse que le fruit se révèle plus acide que ce qu'il lui paraissait, mais, plus que tout, ëlle a envie d'y croquer à pleines dents, ëlle espère sincèrement que ses premières impressions sont bonnes, et qu'ëlle gardera cette saveur sur les lèvres encore de longs moments.

Sur ces bonnes paroles, la Demoisëlle va aller se préparer, aujourd'hui, elle va aller flâner à Paris, chercher du biais et du tissu pour le Bulot, et aller dire bonjour à quelques toiles de Miro et Warhol, avec appréhension, ëlle qui est amoureuse des rondeurs de Raphaël, mais Mademoiselle Joséphine le lui a proposé, et curieuse comme ëlle est, ce serait dommage de mourir idiote (en espérant que celà ne lui laisse pas le même souvenir que la salade de pissenlits goûtée pour la même raison... ne pas mourir idiote hein, aucun rapport avec l'art...)